Actualités

Hologic lance, en Europe, le premier Test moléculaire entièrement automatisé, de l’échantillon au résultat, pour la détection du Mycoplasma genitalium

— Le test Aptima® Mycoplasma genitalium marqué CE sur le Système Panther® permet d’identifier une infection sexuellement transmissible répandue et souvent mal diagnostiquée —

MARLBOROUGH, Massachusetts, le 16 décembre 2015 — Hologic, Inc. (Nasdaq : HOLX) a aujourd’hui annoncé le lancement européen du test Aptima Mycoplasma genitalium marqué CE, lequel vient s’ajouter au menu, de plus en plus large, de tests moléculaires disponibles sur le système Panther entièrement automatisé.

« Jusqu’à présent, aucun test d’amplification des acides nucléiques (TAAN) tout intégré et entièrement automatisé n’était disponible pour détecter le M. genitalium, une infection sexuellement transmissible (IST) souvent mal diagnostiquée », a déclaré Claus Egstrand, Président du Groupe Hologic, International. « Désormais, les cliniciens et les laboratoires peuvent tester cette IST seule ou à partir du même échantillon que celui utilisé pour d’autres tests d’IST ».

Le M. genitalium a été isolé pour la première fois en 1980.1 Depuis, de nombreuses études ont exploré la prévalence de l’infection, laquelle peut être présente chez 6 % des hommes et des femmes qui se rendent dans les cliniques de traitement des IST.2 Elle est associée à l’urétrite chez les hommes et les femmes et à la cervicite et à l’atteinte inflammatoire pelvienne chez les femmes.3 Les données indiquent également une corrélation entre l’infection M. genitalium et l’augmentation de l’infection et de la transmission du VIH-1.4 Jusqu’à aujourd’hui, l’identification de ce pathogène problématique s’est avérée difficile à cause des similitudes symptomatiques avec d’autres IST et des limites associées aux approches de diagnostic traditionnelles.

L’identification précise du M. genitalium est essentielle à la réussite du traitement car l’infection peut devenir résistante aux antibiotiques utilisés pour traiter des IST transmissibles.4 Le test Aptima Mycoplasma genitalium sur le système Panther permet aux prestataires de santé de diagnostiquer et de traiter plus efficacement cette IST.

Le test Aptima Mycoplasma genitalium augmente le menu des tests disponibles sur le système Panther, rejoignant ainsi les tests du VHC, du VIH-1, du VHB, du papillomavirus, des chlamydiae, de la gonorrhée et de la trichomonase. Il peut être utilisé pour tester les nombreux types d’échantillons, notamment les écouvillons vaginaux, l’urine, les écouvillons urétraux ou cervicaux, ou les flacons de test ThinPrep® Pap, et sera prochainement disponible pour des écouvillons multitests destinés aux prélèvements du méat chez l’homme.

Les tests Aptima Mycoplasma genitalium, Aptima HCV Quant Dx, Aptima HIV-1 Quant Dx et Aptima HBV Quant ne sont pas disponibles à la vente aux États-Unis.

À propos d’Hologic

Hologic, Inc. est un développeur, fabricant et fournisseur de premier plan de produits de diagnostic, de systèmes d’imagerie médicale et de produits chirurgicaux de qualité supérieure. En axant son activité sur le diagnostic, la santé mammaire, la chirurgie gynécologique et la santé osseuse, Hologic se voue à la science de l’infaillible, The Science of Sure, grâce à une suite de technologies unifiée et un programme de recherche et développement solide. Pour de plus amples informations sur Hologic, consultez le site www.hologic.com.

Hologic, Science of Sure, Aptima, Panther, ThinPrep et les logos associés sont des marques commerciales et/ou des marques déposées de Hologic, Inc. et/ou de ses filiales aux États-Unis et/ou dans d’autres pays.

Déclarations prospectives

Cette nouvelle parution peut contenir des informations prospectives comportant des risques et des incertitudes, notamment des déclarations relatives à l’utilisation du test Aptima Mycoplasma genitalium et du système Panther. Il est donc impossible de garantir que ces produits permettront d’obtenir les bénéfices décrits ici ou que ces bénéfices seront observés dans des conditions particulières, sur un patient donné. L’effet réel du recours aux produits ne peut être déterminé qu’au cas par cas, selon les circonstances et en fonction du patient. Par ailleurs, il est impossible de garantir que ces produits seront adoptés par les clients ou que le niveau de vente prévu sera atteint. Hologic rejette expressément toute obligation ou la possibilité de diffuser publiquement des mises à jour ou des révisions des déclarations émises dans les présentes pour faire apparaître les changements d’attentes ou toute modification des événements, conditions ou circonstances sur lesquels reposent ces déclarations.

Références : 1. Jensen JS. Mycoplsama genitalium: the aetiological agent of urethritis and other sexually transmitted diseases. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2004;18(1):1-11. 2. Anagrius C, et al. Mycoplsama genitalium: prevalence, clinical significance, and transmission. Sex Transm Infect. 2005;81:458-62. doi:10.1136/sti.2004.012062. 3. Manhart LE, et al. Mycoplasma genitalium: Should We Treat and How? Clin Infect Dis. 2011;53(S3):S129-S142. doi:10.1093/cid/cir702. 4. Taylor-Robinson D, et al. Mycoplasma genitalium: from Chrysalis to Multicolored Butterfly. Clin Microbiol Rev. 2011;24(3):498-514. doi:10.1128/CMR.00006-11.

Contact :

Michael Watts
Vice-président, Relations avec les investisseurs et communication d’entreprise
(858) 410-8588

Des questions ? Appelez-nous au 01 48 17 83 70

Le contenu de ce site est exclusivement réservé aux professionnels de santé.

Oui Je suis un professionnel de santé ou assimilé.
Non Je ne suis pas un professionnel de santé ou assimilé.